pont lière

 

J'ai un mal fou à supporter les pleurs de mon fils.

Ce n'est pas nouveau, ça fait deux ans que ça dure.

Je vis trop à coeur ce qu'il ressent.

Je veux trop voir la solution du problème avant de l'aider, il faut qu'il s'arrête!

Je m'énerve beaucoup trop vite.

Je suis à la limite de la crise de nerfs par moments.

Et pourtant je ne penses pas qu'il en fasse plus avec moi qu'avec son papa.

J'ai conscience de tout ça c'est déjà beaucoup.

Il faut maintenant que j'arrive à prendre du recule.

Que j'arrive à l'aider vraiment.

Un gros gros gros travail m'attend encore (malgré la réflexion sur moi depuis deux ans!) mais je veux y arriver, je suis tellement mal! Bientôt le bout du tunel sera à nous!

Je suis désolée de vous faire part de mes états d'âme ici, c'est rare et même ce n'est jamais arrivé et porutant ce soir j'avais besoin de partager cela. Peut-être que cela me fait du bien de l'écrire pour mieux m'en sortir...